La natation : fontaine de jouvence des séniors ?

La natation : fontaine de jouvence des séniors ?

Si les séniors sont invités, autant que faire se peut, à pratiquer le plus longtemps possible une activité sportive, la « non-violence » est également prônée ! Or, la natation est LE sport doux par excellence ! Même s’il existe quelques petites contre-indications, les bienfaits de la natation sont pléthoriques. Voyons ensemble quels sont-ils : l’objectif de cet article étant de vous motiver à vous jeter à l’eau dès sa lecture achevée !

Un sport accessible à tous

S’il est un sport universel, c’est bien la natation. Ne nécessitant ni matériel, ni condition physique particulière, la natation est un sport non traumatisant, accessible même en cas de handicap et source d’un grand bien être, à tout âge… Des bébés nageurs aux centenaires que l’on croise dans les bassins municipaux, il n’y a pas d’âge pour apprendre à nager ou à se perfectionner.

Un outil de prévention de bien des maux…

Parce qu’elle favorise la circulation sanguine, la natation renforce le tonus musculaire et maintient le cœur en bon état. Elle permet ainsi de se prémunir contre les maladies cardiovasculaires et contribue aussi à diminuer les risques de diabète, d’hypertension ou encore de fibromyalgie. Pour les personnes souffrant d’arthrose, ou d’ostéoporose, le sport doux qu’est la natation permet de soulager les douleurs au niveau des muscles et des articulations. C’est également un sport permettant d’augmenter de 10 à 20 % la capacité respiratoire et de stimuler la réparation du cartilage. Enfin, en favorisant l’entretien des muscles et en permettant d’améliorer son équilibre, la natation réduit le risque de chutes chez les personnes âgées.

Optimiser son capital bien-être

En diminuant la pression pesant sur les os et en provoquant un massage naturel du corps, le contact de l’eau sur la peau lors de la baignade procure détente et bien-être. Par ailleurs, le corps ayant quasiment la même densité que l’eau, nager n’impose aucun stress aux articulations ; ce qui donne à la natation, tout comme à l’aquagym ou tout autre activité aquatique, le sentiment de pratiquer une activité physique tout en prenant du plaisir et en minorant ses efforts.

Nageur eau

De manière plus globale, la pratique régulière d’activités à l’extérieur du domicile, est éminemment excellente tant pour le moral que pour l’équilibre psychologique.


nage brasse

Quels types de nage ?

Si techniquement aucune nage n’est interdite, certaines sont plus recommandées que d’autres, l’âge avançant. La brasse, par exemple, est un mouvement plutôt conseillé, sauf si vous souffrez du genou ou de la nuque. La brasse dite « coulée » (alternance de la tête hors de l’eau et en immersion) est idéale, à moins que vous ne supportiez pas de mettre la tête sous l’eau ou que vous ayez des problèmes au sinus. Vous pourrez dans ce cas alterner des longueurs sur le dos avec de la brasse classique (c’est-à-dire avec la tête hors de l’eau) et/ou du crawl, afin de ne pas trop fragiliser votre nuque. Le crawl est en effet une nage qui respecte l’alignement du corps et qui n’est pas traumatisante pour le dos. Quant au dos crawlé, il se pratique en douceur, avec la tête hors de l’eau, sans avoir à gérer sa respiration ni à tourner la tête pour inspirer ou expirer. En cas de douleurs lombaires, privilégiez d’ailleurs la nage sur le dos. À moins d’être un nageur ou une nageuse chevronné-e à l’aise dans l’exercice, oubliez les séances de nage papillon, ce type de nage très physique, demandant une maîtrise parfaite pour ne pas se blesser.

Évitez la natation si …

Il existe quelques pathologies telles que la cardiopathie, la pneumopathie, l’épilepsie, les maladies de la peau ou encore certaines affections ORL qui pourraient amener votre médecin à proscrire la pratique de la natation et à vous orienter vers d’autres types de sport. Si vous avez peur de l’eau, vous pouvez prendre des leçons de natation avec un maître-nageur dans un centre de natation afin de pouvoir pratiquer des activités aquatiques en toute sécurité.

De manière générale, la natation comprend très peu de contre-indications, y compris pour les séniors. Comme pour toutes les pratiques sportives, il est bien sûr préférable, malgré tout, passé un certain âge, de demander un avis médical si vos séances de natation sont récurrentes.
Dans une piscine publique ou dans une piscine olympique chauffée, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas vous jeter dans le grand bain. Enfilez votre bonnet, vos palmes et votre maillot de bain pour profiter des bienfaits de nager en piscine.

Pour continuer la lecture de tous les articles de Famille-Seniors-En-Ligne, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte :

Me connecter Je m'inscris

Découvrez aussi

L’Île Maurice

L’Île Maurice

Située dans l’archipel des Mascareignes et non loin des Seychelles, l’ile Maurice est un bijou niché au cœur de l’océan…

Loisirs & voyages
Espace membre Aa Zoom Accessibilité visuelle