Comprendre les émotions chez l’enfant

Comprendre les émotions chez l’enfant

En tant que parents ou grands-parents, vous vous êtes déjà sentis désarmés face à des enfants en train d’exprimer leurs émotions de manière excessive (émotions positives comme les joies et des émotions négatives comme les peurs, tristesses ou colères). C’est le développement affectif et le développement cognitif de l’enfant qui lui permettent de comprendre ses émotions et d’apprendre à mieux gérer.

Comprendre les émotions primaires de l’enfant

Avant tout, il est nécessaire de faire la différence entre une émotion primaire et un sentiment. Même s’il y a beaucoup de similitudes et qu’ils sont intimement liés, pour autant ces termes désignent des concepts un peu différents.

Émotion primaire et sentiment

Une émotion est une réaction instantanée (non raisonnée qui ne dure pas) comme un réflexe face à une situation. C’est donc une information que le corps donne à travers le déclenchement de réactions :

  • Physiologiques (pensées négatives ou positives) : changement d’humeur…
  • Physiques (agréables ou désagréables) : rougissement, forte respiration, accélération, rythme cardiaque…

Tandis que les sentiments pour leur part, sont un état affectif plus durable qui évolue avec le temps. Quelques exemples : amour, haine, méfiance, culpabilité, honte, insécurité.

Émotions primaires

Il existe 6 émotions primaires chez l’enfant.

  • La joie, émotion capitale et salutaire, apparaît de manière ostentatoire sous la forme de rires, pleurs, cris…
  • La peur est une émotion constructive en lien direct avec le cerveau archaïque, reptilien qui permet à l’enfant de se protéger des dangers réels ou imaginaires.
  • La tristesse se reconnaît chez l’enfant par une douleur émotionnelle, des sentiments de désespoir, de chagrin et de déception et un repli sur lui.
  • La colère est une émotion vive (larmes, cris et gestes agressifs) qui se caractérise par de l’agressivité, l'agitation, le mécontentement, le courroux, l’emportement ou la fureur intérieure.
  • Le dégoût est une émotion de rejet physique ou moral envers quelqu’un ou quelque chose (grimace…).
  • La surprise est une émotion très brève produite par quelque chose d’inattendu (bouche bée, sans voix…).

enfant-triste

Aider les enfants à gérer leurs émotions

Il est essentiel de permettre à un enfant de ressentir des émotions, donc mettez-lui à disposition les bons moyens pour l’aider à les exprimer.

fille-heureuse

Reconnaître et partager ses émotions

Pour aider les enfants à reconnaître les émotions de base positives ou négatives, vous pouvez les nommer, les verbaliser, poser des mots sur ses manifestations corporelles. Par exemple « tu es triste alors tu pleures, tu as peur alors tu cries et tu es en train de respirer fort ». Si votre enfant montre de l’anxiété en cas de peur ou de colère, vous pouvez faire preuve d’empathie en lui demandant d’exprimer son ressenti face à ses émotions : surtout une émotion forte car cela est la première étape d’une saine gestion des émotions.

De cette manière, permettre à l’enfant de vivre son émotion l’aidera à mieux la gérer et à développer son intelligence émotionnelle. En effet, il est primordial de lui permettre et l’autoriser à extérioriser ses émotions jusqu’au bout pour mieux les contrôler. 

Mettre des moyens à disposition pour permettre à l’enfant de gérer ses émotions

Il est essentiel d’accompagner les jeunes enfants ainsi que les plus âgés pour apprivoiser, canaliser leurs émotions afin de retrouver un bien-être émotionnel et une certaine sérénité. Vous pouvez organiser un coin et des activités pour un retour au calme comme dessiner par exemple.

De même, vous pouvez faire des câlins, masser, parler pour calmer, rassurer votre enfant anxieux ou tout simplement essayer de l’endormir. D’autant plus que ce sont des marques affectives qui favorisent le lien d’attachement.

À noter que la méditation de pleine conscience peut également aider petits et grands à se familiariser avec leurs émotions et ainsi mieux les gérer.

Ce n’est que vers 3 à 6 ans que les enfants commencent à développer des compétences émotionnelles. Mais à tout âge, de la petite enfance jusqu’à l’adolescence, vous pouvez aider votre enfant à comprendre, verbaliser et canaliser ses émotions en faisant preuve d’empathie et de patience.

Pour continuer la lecture de tous les articles de Famille-Seniors-En-Ligne, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte :

Me connecter Je m'inscris

Découvrez aussi

Tai Chi Chuan

Tai Chi Chuan

Pratiqué depuis des siècles en Chine, le Tai Chi Chuan est de plus en plus plébiscité en France. C’est pourquoi…

Santé & bien-être
Espace membre Aa Zoom Accessibilité visuelle